Jacques Mille, géomorphologue et historien cartographe, a effectué de récentes investigations sur les cartes-portulans des 13ème et 14ème  siècles. En juin 2016, il a présenté le résultat de ses recherches à un Colloque qui s’est tenu à Lisbonne. Sa communication, intitulée The French Mediterranean coasts on Portulan-charts, présente de nombreux documents cartographiques, assortis  de commentaires d’époque à l’intention des navigateurs.

Par exemple la carte de Petro Vesconte ci dessous, faite à Gênes en 1313, fait apparaître le golfe d’Aigues-Mortes et les étangs palavasiens. Le compasso de navegare, texte médiéval datant de 1260/96, mentionne qu’Aigues-Mortes a un port avec un fond plan d’environ 4 pas (5 à 6 mètres) depuis l’intérieur des terres à 1 mile vers le Sud. Le cap sud est mince et protège ledit port du vent SS, s’il fait mauvais temps par vent de narbonnais.

Extrait de la carte-portulan de Petro Vesconte

 

Sur un autre document plus tardif, le Portolano per tutti i navichanti, il est mentionné que « Aigues-Mortes est un port avec des fonds de 4 à 5 pas. Le port est en terre et à environ un demi-mille au Sud se trouve son entrée protégée par une sèche (lido). Quand tu veux entrer il te faut éviter, à un peu plus d’un demi-mille, la clape (banc rocheux ?) qui est à l’Ouest Sud Ouest et protège des vents qui battent, et alors tu pourras te tenir dans l’étang où les navires peuvent hiverner en toute sécurité. »

NB : Les informations ci-dessus ont été obtenues grâce à l’obligeance de Jacques Mille lui même, suite à la visite que Bernard Aubert  lui a rendue à Marseille . L’association sollicitera Jacques Mille comme conférencier lors de nos 6èmes rencontres de St Louis (Oct 2017).